Marcher ou courir lors de vos entrainements cardiovasculaires.

Marcher ou courir lors de vos entrainements cardiovasculaires.

courir ou marcher

Marcher ou courir? Est-ce que l’un des deux est meilleur que l’autre? La plupart des gens répondraient que pour une même distance, la course demandera beaucoup plus d’énergie que la marche. Est-ce réellement le cas? Est-ce que la marche est trop faible en intensité pour être efficace à l’entrainement?

En courant à une vitesse moyenne de 10 à 15 km/h, un homme de taille moyenne dépensera 1,024 kcal/kg/km. Cela représente environ 350 kcal pour une course de cinq kilomètres. L’équivalent d’à peine un peu plus de deux consommations d’alcool ou la moitié d’un repas dans votre restaurant rapide préféré! Décourageant non? À la marche, à une vitesse de 5 à 6,5 km/h, la dépense calorique sera 0,724 kcal/kg/km. Pour la même distance de 5 km, la dépense nette sera de 250 kcal, l’équivalent d’un peu plus de deux biscuits au chocolat.

En comparant les deux, on peut s’apercevoir que la différence entre la course et la marche est frappante. Par contre, la différence entre les individus fait beaucoup varier ces chiffres. Courir à faible vitesse (- 10km/h) peut engendrer une perte calorique de 0,99kcal/kg/km tandis que courir à très haute vitesse peut nous faire dépenser 1,04 kcal/kg/km. La vitesse de course ne changera donc pas beaucoup la dépense calorique pour la même distance. À la marche par contre, un pas rapide peut faire monter la dépense à environ 0,99 kcal/kg/km.

Pour conclure, il est de mise qu’une haute intensité fera augmenter la dépense énergétique, mais la différence sera minime entre les coureurs rapides et lents pour la même distance parcourue. La dépense à la course sera supérieure à la marche, mais un pas rapide de marche pourra presque équivaloir à une course lente. L’avantage est que, pour la grande majorité du temps, les coureurs parcourront une plus grande distance en moins de temps et c’est ces critères qui augmenteront la perte calorique. Pour les pressés, vaut mieux courir, mais si vous avez tout votre temps, les bienfaits de la marche seront quand même en rendez-vous. Bref, que vous marchiez, courriez, l’important c’est de bouger. À vos chaussures!

Jordan Dufour-Lapointe

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.